Le mot lithothérapie vient des termes grecs “ lithos ” (pierre) et “therapeia” (soin ). C’est une médecine douce dite alternative qui utilise les bienfaits, les vertus et les forces énergétiques des minéraux pour agir sur le plan physique mais aussi psychologique et spirituel en libérant certains blocages émotionnels, en dénouant les tensions, en rééquilibrant et en ré harmonisant l’ensemble du corps.

 

 

Chaque minéral possède une résonance, une vibration énergétique particulière liée à sa composition chimique, à sa couleur et à sa structure cristalline qui aide à réguler les énergies ( en les canalisant et en les retransmettant ) dont les centres sont appelés chakras.
Les chakras forment une ligne médiane allant de la base de la colonne vertébrale jusqu’au sommet du crâne. Il existe 7 chakras * principaux ( les textes anciens parlent de 88 000 chakras répartis sur tout le corps ) répartis en 7 points précis.

 

 

    *
Les  » chakras  » (« roues » en sanskrit) sont nos centres énergétiques. Ils sont à la base de la médecine ayurvédique, vieille de cinq mille ans. D’autres médecines les reconnaissent à leur manière : en Chine, ils ont été intégrés dans la pratique de l’acupuncture ; en Occident, ils correspondent aux plexus, des réseaux de nerfs et de vaisseaux, dont le plus connu est le plexus solaire, situé sous le diaphragme.

« Aucune dissection ne peut révéler les chakras : ils appartiennent à notre “corps subtil” (ensemble des énergies invisibles du corps humain (aura, qi, chakras, corps éthérique et une partie de l’âme) et distribuent de l’énergie fondamentale à certains organes physiques », explique le docteur Janine Fontaine, auteur de La Médecine des chakras (Robert Laffont, 1999) . Selon la tradition indienne, l’énergie circule d’un chakra à l’autre par des canaux invisibles.
Au passage de ces « roues », le souffle vital se concentrerait en tourbillonnant dans le sens des aiguilles d’une montre, remontant du périnée au sommet de la tête. L’énergie doit pouvoir passer librement dans les chakras, sans excès, sans manque ni stagnation. Or, un mal-être, une émotion aiguë, des problèmes anciens non résolus, une mauvaise hygiène de vie ou le stress pourraient les dérégler : les chakras se fermeraient, empêchant l’énergie de circuler. Pour les hindous, ce déséquilibre favoriserait les maladies ( mentales ou physiques ) . Equilibrer ses chakras contribuerait donc à prévenir ou à soigner ces dernières.

 

Les pierres ne sont pas des corps inertes. Malgré leur apparence de stabilité et d’immuabilité, les pierres sont comme tous les corps de l’univers : elles se caractérisent par des constantes physiques comme la masse, la chaleur, la radioactivité, l’électromagnétisme… Ce sont aussi, comme tous les éléments de la nature, des centrales énergétiques faites d’atomes et d’électrons. Et c’est grâce aux électrons qu’elles échangent des ions avec les corps voisins. Toutes les pierres évoluent ainsi constamment en manifestant des oxydations, des réductions, des transformations en d’autres corps…

Les lois de ces échanges sont décrites par la chimie physique. Les combinaisons d’éléments chimiques contenus dans les pierres sont aussi variées qu’il y a de pierres différentes. Chaque pierre interagit avec l’extérieur par des échanges ioniques, thermiques, électromagnétiques ou encore radioactifs en fonction de la plus ou moins grande présence d’aluminium, de lithium, d’iode, de brome, de silice, de nitrate, de potassium… bref, de tous les éléments chimiques qu’elle contient qui constituent le tableau du chimiste Mendeleïev.
Tous les éléments d’une composition chimique ont leur fonction d’onde et c’est cette dernière qui transporte l’énergie des éléments. C’est de cette manière que les pierres vont échanger avec nous l’information qu’elles recèlent.

 

Les minéraux peuvent être bruts, retaillés, polies manuellement ou roulés au tonneau.

 

 

 

 

Cristal de roche brut 

 

 

 

 

 

 

 

 

Géode d’améthyste brute

 

 

 

 

 

 

 

Cristal de roche retaillé

 

 

 

 

 

 

 

Cabochons de divers variétés retaillés 

 

 

 

 

 

 

 

 

Perles en améthyste retaillées

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pierres roulées au tonneau

 

 

 

 

 

Lorsque l’on achète une pierre ( en bijoux ou non ) , ou que l’on nous l’offre, elle doit être purifiée afin de la décharger de toutes les influences qu’elle a subies depuis son extraction du sol jusqu’à ce qu’elle arrive entre vos mains.

 

Une purification est toujours suivie d’un rechargement ( se référer plus bas aux techniques de rechargement ) .

En effet, en absorbant les énergies négatives et en véhiculant leurs vertus positives, les minéraux perdent progressivement de leurs efficacités. En l’absence d’un entretien régulier ils n’agissent plus correctement et finissent par avoir une inactivité totale voir même transmettre des énergies polluées et polluantes. Elles se chargent plus ou moins fortement en fonction de l’environnement et de votre état personnel. D’une façon générale, une purification hebdomadaire est conseillée mais pourra être effectuée dès que l’on sent que le minéral a une action moindre.

Il est également nécessaire de purifier une pierre à chaque fois qu’elle est confrontée à un conflit ou un événement fortement négatif ( dépression , maladie …) .

 

Pour les pierres montées sur bijoux, il est conseillé d’utiliser une méthode indirecte pour éviter d’abîmer les autres éléments présents ( apprêts , fil coton…) .

Cependant pour les bijoux en argent 925 , il est possible de purifier les minéraux en méthode directe, en les plongeant dans un bol d’eau du robinet, idéalement de l’eau déminéralisé, salé ou non ( se référer plus bas selon la ou les pierres ) minimum 3 h mais il est conseillé d’utiliser le plus souvent les méthode indirectes qui suivent :

 

– 1 * ) La purification par le sel indirecte

Les vertus purificatrices du sel sont souvent utilisées en lithothérapie où l’on conseille de mettre les pierres dans de l’eau salée pour certaines, voire carrément sur du gros sel (application directe) car il absorbe les énergies.

 

Pour ce faire, il vous faut :

-Un grand récipient, peu importe la matière (le plastique est mieux car isolant) .

-Un plus petit récipient de la même forme en verre (important car c’est un matériau qui permet la conductivité de l’énergie).

-Du gros sel de cuisine.

                                       

 

Prenez le plus grand récipient et déposez ensuite le plus petit à l’intérieur. Remplissez alors l’espace qui séparent les deux parois avec du gros sel, tout autour du petit récipient. Vous pouvez maintenant mettre ce que vous souhaitez purifier dans ce dernier.

Temps indicatif : 1h30. Un peu plus si votre bijou ou votre pierre a été fortement chargé d’énergies négatives.

Une fois ce temps écoulé, vous pouvez récupérer votre bijou ou votre pierre en faisant très attention à ne pas toucher le gros sel. Vous le jetterez sans le toucher hors de l’habitation afin que les énergies négatives accumulées dans ce dernier ne restent pas chez vous. Vous pouvez laver les récipients ensuite en rinçant d’abord à l’eau afin d’éviter tout contact avec le sel.

 

– 2 * ) La purification avec une lampe de sel

 

Autre technique nécessitant cette fois ci d’avoir chez soi une lampe de sel. Vous en trouverez à petits prix dans certains magasins ésotériques, chez Gifi ou la Foirfouille par exemple ou sur internet. Les lampes de sel qui coûtent plus de 25€ sont soit assez grandes soit souvent faites avec du sel de l’Himalaya ou un sel de qualité. A vous de choisir celle qui vous conviendra le plus, mais il est inutile de dépenser une fortune, elles ont toutes les mêmes propriétés.

Procédé de purification :
Assez simple, allumez votre lampe de sel dans un endroit isolé ou sur un petit meuble isolé n’ayant pas subi d’accumulation d’énergies négatives (ou alors purifiez le avant). Déposez autour de la lampe les bijoux et pierres à purifier. L’idéal étant de ne pas trop coller la lampe et de ne pas les placer plus loin que 20cm autour d’elle. Comme pour le rechargement des pierres, évitez de purifier trop de pierres à la fois et évitez de mélanger des pierres de différentes couleurs autour d’elle. Idem quand vous rangez vos bijoux et vos pierres, respectez au moins un rangement par couleur, famille de pierre ou propriétés.

Cette technique est assez radicale, ne laissez donc pas trop longtemps vos bijoux et pierres autour d’elle. Délai indicatif : ~30min voire 1h maximum dans le cas de bijoux chargés négativement. 

Pour purifier votre lampe de sel (elle en a rarement besoin, si vous l’utilisez souvent je dirais qu’une fois tous les deux mois peut suffire) vous pouvez la passer dans la fumée d’encens d’oliban ou autre encens purificateur. Jamais à l’eau ! Evitez également le soleil.

 

– 3 * ) La purification à l’encens ou par fumigation

Dernière petite technique moins facile d’accès : la purification par encens ou fumigation.
Pour ce faire il vous faudra de l’encens en grain purificateur comme l’oliban ou le camphre, du charbon et un encensoir. Allumez le charbon en faisant attention aux etincelles, posez le dans l’encensoir surélevé ou sur une mince couche de sable, puis déposez dessus quelques grains d’oliban ou de tout autre encens purificateur. Passez votre bijou dans la fumée en visualisant les énergies négatives partir avec elle.

Pour la fumigation, même procédé avec de la sauge sêchée. Vous pouvez la réduire en petits morceaux ou la faire brûler telle quelle.
Vous trouverez de l’encens en grain et du charbon dans des boutiques ésotériques voire même parfois dans des boutiques vendant des produits bio ou sur internet.

 

 

 

 

Pour les pierres roulées, la purification la plus courante consiste à placer la pierre dans de l’eau distillée (ou déminéralisée), si possible salée. Quelques pierres ne supportent cependant même pas l’eau, il est donc nécessaire de se renseigner sur les modalités de purification de chaque pierre avant d’y procéder. Référez vous à la liste plus bas.

 

 

 

Purification au sel (1h) :

Cette technique consiste à plonger la pierre dans un récipient remplis de sel. C’est une technique qui aura tendance à agresser certaines pierres et qui, bien que très efficace, ne peut être appliquée qu’aux variétés ayant une dureté (un des indices de minéralogie qui renseignent sur les qualités d’une pierre) égale ou supérieure à 6 et qui supportent le sel. Il est donc important de se renseigner sur chacune de vos pierre avant de les purifier grâce à cette méthode. Elle reste toutefois incontournable pour les périodes de vie difficiles (dépression, maladie, etc.) .

 

Purification dans une solution saline (2-3h) :

Au lieu de plonger la pierre directement dans le sel on peut la plonger dans une solution saline, ou autrement dit un verre d’eau dans lequel on dissoudra une demi-cuillère à café de sel. On utilisera de l’eau distillée ou déminéralisée (pour fer à repasser sans parfums) afin d’éviter que la pierre ne se recouvre d’un dépôt de minéraux présents dans l’eau au fil du temps. Si vous ne disposez d’aucune des deux eaux citées précédemment veillez au moins à ce que l’eau que vous utilisiez soit filtrée. Il est impératif pour ce genre de purification de vérifier au préalable si la pierre supporte l’eau et le sel bien entendu.

 

Purification par l’eau (5h) :

Plus simple que la purification en solution saline elle est cependant moins rapide. Très peu de pierres ne tolèrent pas l’eau mais il y en a tout de même, comme la célestine ou la cérusite. Pensez donc à vérifier également. *

Remarque : pour ces trois purifications il est important de se débarrasser de l’eau ou du sel après utilisation. L’eau ne doit surtout pas être utilisée pour les plantes et le mieux est que ces éléments sortent de la maison. N’oubliez pas qu’ils sont chargés négativement et ne doivent donc pas être touchés directement.

 

 

Purification par l’encens :

Il s’agit d’une purification très légère que l’on peut faire très régulièrement. On passe simplement la pierre dans la fumée de l’encens naturel en train de brûler tout en visualisant les énergies contenues dans la pierre qui s’envolent avec la fumée. L’encens étant symboliquement lié à l’air, on considère qu’il s’agit là d’une purification par cet élément.

 

Purification par le son :

Le son est utilisé pour faire fuir les esprits et les énergies néfastes. Nous pouvons aussi l’utiliser pour purifier les cristaux. C’est une purification forte et ponctuelle mais quelque peu violente, à n’utiliser que si l’on est pressé par le temps. Pour ce faire on utilise une cloche avec laquelle on va faire le tour de la pierre tout en la faisant sonner, ou bol tibétain dans lequel on placera la pierre avant de le faire chanter.

 

Purification par enfouissement :

La technique la plus radicale de purification est l’enfouissement dans la terre. Il s’agit d’un exercice visant à donner une deuxième vie à la pierre, et on ne l’utilise donc que pour des pierres presque sans vie ou très chargées négativement. On place donc la pierre sous terre à un endroit que l’on sait positif (évitez les abords des déchetteries ou les dépôts de produits chimiques), et on la laisse enfouie au moins une journée. Certaines pierres peuvent cependant avoir besoin d’y rester plusieurs années, et dans le cas de pierres trop abîmées, mieux vaut les y laisser définitivement.

 

Purification par l’argile :

Une bonne alternative à l’enfouissement est la purification par l’argile. On place la pierre dans un mélange d’argile en poudre et d’eau, puis on laisse le tout sécher. Une fois l’eau évaporée il suffit de rincer et des sortir la pierre. C’est une purification forte à faire une ou deux fois par an selon la fréquence d’utilisation de la pierre.

 

Purification par les symboles ou les formules :

Tous les symboles formules de purification peuvent être utilisés. On pense notamment aux symboles reiki, réputés très efficaces pour la purification, ou la visualisation de la flamme violette avec les formules qui l’appellent (« Bien aimé maître St Germain, gratifiez ces main du pouvoir purificateur de la flamme violette, etc… »). Gardez simplement en mémoire que ces exercices sont des appels d’énergies qui demandent une mobilisation de notre propre énergie vitale. Le but de la lithothérapie est justement de nous permettre de la ménager, et il serait ennuyeux de perdre l’énergie que nous avons économisée en suscitant les pierres au moment de les purifier. Ces techniques ne sont en aucun cas mauvaises ou inefficaces, mais je vous encourage à leur préférer des techniques qui ne vous fatiguent pas afin de garder cette énergie pour des tâches qui ne peuvent être réalisées sans.

 

 

Le rechargement est une opération bien différente : Le second rôle des pierres est de diffuser leurs propriétés autour d’elles. La pierre se vide ainsi de son énergie propre et se fatigue, jusqu’à ce que ses propriétés ne s’expriment plus qu’avec une extrême faiblesse.
Il est donc nécessaire de les recharger, de leur apporter de l’énergie.

 

Rechargement par la lumière :

La lumière est l’énergie naturelle la plus universelle, elle est présente dans tous les lieux de vie, le jour grâce au soleil et la nuit grâce à la lune. Certaines pierres, qui s’abîment à la lumière du soleil devront impérativement être rechargées à la lumière lunaire. 

 

Rechargement par les flammes :

En effet les flammes et la chaleur sont une source d’énergie importante. Elles sont aussi purificatrices… par la destruction et le renouveau. On évitera donc de passer ses pierres dans le feu, ce qui risquerait d’amocher définitivement certaines variétés, et on se contentera de tenir la plupart des pierres à bonne distance pour les recharger par la chaleur ainsi diffusée… à nos risques et périls tout de même.

 

Rechargement par les amas cristallins : Il existe plusieurs pierres qui se forment en géodes ou en amas. Les plus courantes sont le cristal de roche et l’améthyste, mais il existe aussi des géodes de célestine, d’agate, etc… Tous ces agrégats de cristaux créent un rassemblement énergétique important en raison de l’onde de forme des nombreux cristaux rassemblés. Le cristal de roche est cependant le seul neutre qui servira à la recharge de tous les cristaux. Dans tous les autres cas le rassemblement énergétique correspond aux propriétés de la pierre : l’améthyste crée un point important d’énergie spirituelle. Elle peut donc servir à recharger toutes les pierres ayant des propriétés proches des sienne. On évitera par contre de l’utiliser pour le rechargement des pierres plus matérielles qui se fatigueraient à son contact.
Les amas peuvent ensuite être placés à la lumière adaptée pour accélérer le travail.

 

Rechargement par les ondes de forme :

De la même façon que les amas créent un rassemblement énergétique, tout cristal ou objet taillé en pierre peut servir à recharger. On utilisera de préférence des outils en cristal de roche. Par exemple, si l’on dispose d’au moins 6 pointes en cristal de roche, on peut les disposer en cercle autour des pierres à recharger, pointe vers le centre, le tout à un endroit baigné de lumière naturelle (on peut aussi les placer pointe vers l’extérieur autour du verre d’eau contenant les pierres à purifier à condition de les avoir purifiées avant). On peut également se servir de pointes biter-minées ou de solides comme les icosaèdres ou les dodécaèdres. Tous ces éléments doivent bien entendu être purifiés au préalable. On peut également utiliser plusieurs pyramides sur lesquelles on posera une plaque en verre.

 

Rechargement par les symboles ou les formules :

Tout comme il existe des formules et des symboles de purification, on en trouve qui canalisent et condensent l’énergie. Ils sont à utiliser de la même façon que pour la purification et les mêmes remarques sont à observer.

 

 

*

I. Les pierres ne supportant pas le sel

Aegirine
Albatre
Albite
Alexandrite
Amazonite
Amblygonite
Ambre
Anatase
Angélite / Anhydrite
Anglésite
Apatite
Apophyllite
Aragonite
Argent natif
Astrophyllite
Auricalcite
Azurite
Baryte
Calcite
Cavansite
Célestine
Cérusite
Chalcopyrite
Charoite
Chrysocolle
Cinabre
Cobaltocalcite
Colémanite
Corail
Covelline
Crcocoite
Cuivre natif
Cuprite
Cyanite
Diaspore
Diopside
Dolomite
Dumortiérite
Enstatite
Eosphorite
Erythine
Fluorine
Fuschite
Galène
Gaspéite
Gypse
Haüyne
Hématite
Hiddenite
Howlite
Hypersthène
Jais
Kunzite
Labradorite
Lapis Lazuli
Larimar
Larvikite
Lazulite
Lazurite
Lépidolite
Magnésite
Magnétite
Malachite
Manganocalcite
Marbre-onyx
Marcasite
Méteorites
Moldavite
Mookaïte
Muscovite
Nuumite
Obsidienne
Opale
Or natif
Orpiment
Orthose
Paesine
Periclase
Perle
Pierre d’eilat
Pierre de lune
Pierre de soleil
Platine natif
Prehnite
Proustite
Psilomélane
Purpurite
Pyrite
Pyromorphite
Réalgar
Rodochrosite
Rhodonite
Rubis sur fuschite
Scapolite
Sélénite
Sépiolite
Septaria
Séraphinite
Serpentine
Sidérite
Smithsonite
Sodalite
Soufre natif
Sphalérite
Sphène
Stibine
Sugilite
Tantalite
Tectite
Tugtupite
Turquoise
Ulexite
Vanadinite
Vésuvianite
Vivianite
Wolframite
Wulfénite
Zincite

 

II. Les pierres ne supportant pas l’eau

– Anglésite
– Azurite
– Baryte
– Célestine
– Cérusite
– Cinabre
– Cobaltocalcite
– Colémanite
– Cuprite
– Dolomite
– Erythrine
– Gypses (angélite, anhydrite,sélénite,rose des sables etc…)
– Halite (sel gemme)
– Malachite
– Météorites ferreuses
– Okénite
– Orpiment
– Pierre d’Eilat
– Proustite
– Pyromorphites
– Réalgar
– Stibine
– Ulexite
– Vanadinite
– Wulfénite
– Zircon

 

III. Les pierres ne supportant pas le soleil

Agate d’eau
Améthyste
Amétrine
Cassitérite
Cérusite
Charoite
Cobaltocalcite
Corail
Cordiérite
Cyanite
Damburite
Erythrine
Fluorine
Gypse
Hiddenite
Kunzite
Larimar
Manganocalcite
Mookaite
Opales
Orpiment
Proustite
Réalgar
Sugilite
Turquoise
Vanadinite
Vivianite

 

Pour voir le guide des pierres fines rendez vous sur la page  » les pierres fines  » :

https://lavieenceramique.com/les-pierres-fines